lundi 11 novembre 2013

Lunettes de vue en ligne : les français sont frileux

L'optique était un des rares secteurs qui n'étaient pas passés sur Internet en France, alors que c'est le cas partout en Europe et aux États-Unis.
C’est chose faite depuis 2009, mais la France à encore tout à prouver.

Lunettes de vue en ligne: les français sont frileux



Avec les chiffres recueillis, il est possible d’estimer le marché de la vente en ligne de lunette de vue en France à 30 000 montures par an, ce qui reviendrait à 82 paires par jour, sur un marché de 12,7 millions de paires.

La France est loin de ce que l’on peut observer dans d’autres pays, au grand soulagement, des acteurs « Magasins » en place et des industriels de ce secteur qui voient ainsi leurs marges exorbitantes préservées.
En France, où plus de 50 millions de clients potentiels ont besoin de lunettes, une paire (verres + monture) coute en moyenne 400 Euro, et est très mal remboursée par l’assurance maladie. De plus, les besoins des français vont croissants, et on peut logiquement se demander si les dépenses de santé suivront.
Acheter ses lunettes sur Internet est une pratique courante aux États-Unis et dans plusieurs pays d’Europe. Elle émerge en France. Selon les données de l'institut Gfk, le marché optique français a enregistré en 2011 un chiffre d'affaires de 5,703 milliards d’euros, en croissance de 1% par rapport à l'année précédente.
En 2012, chaque Français a consacré près de 90 euros à ses dépenses optiques. Il s'agit là du plus fort taux européen, devant les Allemands (72 euros), les Anglais (68 euros), les Italiens (55 euros) et les Espagnols (42 euros).

En Allemagne, les 2 leaders sont Misterspex (qui vient de lever 16 millions d’euros en juin) et Brille24 (qui a levé 12 millions d’euros en septembre 2012 auprès d’un fond... français)
Misterspex pourrait vendre de l’ordre 700 paires par jour, quant à Brille24, leurs ventes pourraient bien avoisiner les 1000 paires par jour.
Au Canada, Coastalcontacts.com, qui est désormais coté en bourse et dont les comptes sont publiés annonce avoir vendu 987 000 paires de lunettes en 2012, et même si la part de lunettes correctrices n’est pas précisée, elle doit excéder les 1 300 paires par jour.
Aux USA, le leader discount, Zenni, semble se détacher avec des ventes avoisinant les  5 000 paires, montées pour l’essentiel en Chine dans leur usine située entre Shanghai et Nankin (90% de verres unifocaux et seulement 10% de verres progressifs).


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire