lundi 14 octobre 2013

Vilaines ombres cancérigènes sur la cigarette électronique



«Substances très préoccupantes»




Les cigarettes électroniques séduisent de plus en plus de gens, vu la propagation des lieux où il est interdit de fumer.
Cette objet étrange, a des allures de cigarette classique. Il aurait pour extrémité une sorte de diode allumée pour stimuler l’effet combustion et contient une cartouche faisant office de résistance. Il faudrait rajouter à cela des flacons de-liquides pour le changement de la cartouche usagée.
Le leadeur de la cigarette électronique, Hédonice, va  être le meilleur moyen de retrouver le plaisir de fumer sans danger et donc de savourer la sensation saine de fumer sans danger. Un design élégant, cette e-cigarette apparait comme un accessoires chic entre vos mains… Enfin, c’est ce qu’on en pensait!



Lire l’article >>





Dans sa parution de septembre, 60 millions de consommateurs révèle que les cigarettes électroniques (qui touchent désormais entre 500.000 et 1 million de vapoteurs) «ne serait pas aussi inoffensif qu’on voudrait bien nous le faire croire». Les cigarettes électroniques pourraient bien «émettre des composés potentiellement cancérogènes», écrit la revue, qui dit avoir «testé une dizaine de modèles, jetables ou rechargeables». La grande foule d’adeptes de la cigarette électronique en France s’inquiétait depuis plusieurs mois des décisions à venir du gouvernement. La ministre de la Santé, Marisol Touraine s’est déclarée favorable à l’interdiction de la publicité pour les vapoteuses et à leur interdiction dans les lieux publics, tout comme les cigarettes, qu’elles sont censés remplacer !
La France va annoncer prochainement un cadre légal pour le commerce et l’utilisation de ces appareils. Le gouvernement n’aurait pas l’intention de ralentir leur développement, mais de l’encadrer. Les enjeux de santé publique semblent bien être du côté de la cigarette électronique, utilisée comme moyen de sevrage par des milliers de fumeurs qui évitent ainsi la plupart des effets nocifs du tabac et de sa combustion tout en réduisant considérablement leurs dépenses. Enfin c’est tout de même ironique cette affaire… Attendons de voir que va remplacer les cigarettes électroniques !


Le CréAtelier, la boutique en ligne :


Des lampes design à petit prix

1 commentaire:

  1. Je ne suis pas scientifique mais je suppose que ce qui est le plus toxique dans la cigarette électronique, ce sont les parfums de synthèses ( un peu comme les colorants alimentaires finalement, qui sont tout aussi toxiques ), le reste étant des produits souvent utilisés dans les inhalateurs pour asthamatiques ou encore pour créer de la fumée dans les boites de nuit, on a quand même déjà pas mal de recul dessus.
    Jean de comparacig.fr

    RépondreSupprimer