mercredi 18 septembre 2013

Lunettes de vue : Le traitement des verres


Le matériau du verre est un élément essentiel du verre correcteur : Il va servir à la fonction correctrice des lunettes de vue. Il existe de nombreuses qualités du verre et aussi de nombreux prix... Les marques les plus connues sont Essilor, BBGR, AO mais il en existe beaucoup plus. Il existe deux familles bien distinctes en ce qui concerne la composition des verres de lunettes : verre minérale ou verre organique.
Actuellement, plus de deux paires de lunettes sur trois comportent des verres organiques car ils sont plus légers, plus confortables, plus minces, plus résistants aux rayures, et de plus, ils s'adaptent à toutes les montures.
Le verre sera également le support d'un ou plusieurstraitements. Nous avons tenté de leur donner une explication, plus qu’une définition.





-       Anti-rayure : c'est un traitement de surface des verres, permettant d’augmenter leur résistance aux rayures causées par l’essuyage quotidien. L’opération consiste à déposer sur les deux faces du verre, une fine couche de résine liquide que l'on durci soit par cuisson dans un four (pendant 3 à 4h00) soit sous une lampe ultraviolette. Une fois cuite cette résine, très résistante à la rayure, protège les surfaces.

-       Antireflets : C’est un traitement visant à déposer fine pellicule sur les surfaces internes et externes de vos verres afin de limiter au maximum les reflets parasites causés par les lumières ambiante (néon, baie vitrée, phares de voiture, écran d’ordinateur …). Ces verres laissent mieux passer la lumière, et ainsi augmente le confort d’utilisation pour le porteur, mais aussi pour l’interlocuteur, qui percevra mieux votre regard.

-       Anti-salissures : C’est l’option zéro-stress de vos verres ! Ils se salissent moins et se nettoient plus facilement et plus rapidement. Le traitement antisalissure se superpose aux couches antireflets par un procédé de vaporisation d’une couche spéciale anti-adhérente. Cette couche donne au verre son aspect lisse et velouté, et lisse (comme une feuille de Lotus).
  • Les doigts et les projections de graisse ne marquent plus et les gouttes d’eau perlent à la surface du verre pour s’évacuer d’elles-mêmes (traitement hydrophobe).
  • Le verre est bien protégé contre la poussière car le traitement anti-salissure est aussi antistatique.
-       Antibuée : Lancé par Essilor, comme son nom l’indique, il évitera l’apparition de buée sur vos verres correcteurs mais il est souvent obligatoire de renouveler le traitement avec un stick.

-       Amincissement : Les verres de lunettes peuvent être amincis en fonction des besoins du porteur. Le degré d’amincissement est lié à la matière du verre.
Un indice est associé à chaque matière, plus cet indice est élevé, plus le verre est fin.
Indices de réfraction :
Matières organiques : de 1,5 à 1,74
Matières minérales : de 1,5 à 1,9 


-       Teinte : L’éventail de teinte est très large, on parle de catégorie pour les verres solaires (de 1 à 4). Ces teintes peuvent être unies, dégradées ou variables pour les verres photochromiques.

-       Base spéciale : Il s’agit là de la courbe de vos verres. Sur certains modèles de montures enveloppantes et/ou sport, les verres sont galbés et nécessitent un façonnage différent.

-       Asphérique : Ce n’est pas vraiment une option à rajouter mais plutôt un choix à faire en amont. Le but est de rendre plus plat le verre correcteur et de réduire d’autant l’effet loupe des fortes corrections. Il va souvent de pair avec l’indice de verre choisi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire