lundi 26 août 2013

L'article : Le Parfum


Révélateur de nos émotions,

Le mot parfum viendrait de l’expression per fume, qui signifie « par la fumée », probablement suite aux usages traditionnels et anciens de fumigations sacrées, médicinales ou rituelles. Le mot « parfum » est apparu tardivement dans la langue française.


 





Un parfum est une odeur  ou plus souvent une composition naturellement émise par une plante, un animal, un champignon, ou un environnement. Dans la nature, les parfums sont souvent des messages chimiques et biochimiques, notamment les phéromones. L’usage de parfums par l'Homme est très ancien, remontant à la plus haute Antiquité.


Herbert Draper, Pot Pourri.

Le parfum est notre carte de visite sensorielle. S’il habille notre personnalité et notre parcours de vie d’une senteur si caractéristique, il peut aussi exacerber nos émotions, voire parfois, dans notre rencontre avec l’autre, occasionner un réel bouleversement sentimental.
Les parfums habillent notre intimité. Ils soulignent la courbe d’une hanche, en masquant notre odeur corporelle. Il est un langage qui nous permet d’exprimer qui nous sommes, même si nombreuses femmes se laissent séduire par l’image de féminité véhiculée par sa publicité, davantage même parfois que par son odeur.
Si le parfum est probablement notre accessoire le plus intime, il est souvent le reflet d’un trait de caractère que nous partageons avec d’autres. En matière de fragrances, on dénote quelques grandes tendances. "Les femmes extraverties préfèrent les tons vétiver du parfum, les femmes introverties préfèrent les tons orientaux, tandis que les femmes présentant des humeurs ambivalentes et changeantes préfèrent les tons floraux et poudrés". Quoiqu’il en soit, prendre le temps d’apprivoiser une fragrance est important. Certaines ne nous correspondent pas, même si l’on est capable de les apprécier de manière esthétique. La véritable affirmation de soi se fait dans l’intimité et la discrétion, et non dans l’uniformisation de masse pratiquée par le marketing.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire