mardi 20 août 2013

L'article : La mode des années 80


Les années 80 signent l’ère du « fric et de la frime ».

En France, la mode des années 1980 est un phénomène artistique à part entière : pour la première fois, le travail des créateurs s’expose dans les musées et les galeries.

Grâce aux médias, la caste spectaculaire, vedettes, artistes et, finalement, top models, fournit à la société des modèles de consommation. On peut, en effet, noter que le port de tel ou tel vêtement, de tel ou tel accessoire, devient souvent à la mode après qu'une personnalité l'a porté. Cette bourgeoisie de l'apparence appartient toujours, en fait, à la réalité socio-économique, mais semble en être détachée.


Madonna dans "desperately seeking Susan"






« La mode est ce que l'on porte. Ce qui est démodé, c'est ce que portent les autres. » Oscar Wilde.

Le look de ces années là consiste en effet en un cocktail de couleurs vitaminées, de motifs et de détails : teintes fluo, pastels, rayures, pois, strass ou paillettes illuminent les silhouettes, tandis que l'on assiste à l'explosion des accessoires. Dans la rue, l’engouement pour la mode est manifeste, avec une tendance générale au voyant et au clinquant. Les boucles d'oreilles et les bracelets en plastique envahissent les tenues et se portent de préférence colorés. Les jeu sur les tailles et les dimensions sont également de rigueur: la taille de guêpe contraste avec des épaules structurées, voire sur-dimensionnées, à l'aide d'épaulettes ou de manches bouffantes.

L’explosion de la New Wave inspire une tendance rock ou gothique à la fois chic et sexy : le noir s’impose comme la couleur des années 80, tandis que les jeans se portent déchirés ou frangés avec bustiers ou bodys.

Plus que jamais, la mode sert à être vu et identifié pour son appartenance à un groupe





Histoire de la mode des années 80

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire